La récolte du bois

Qu’ils soient feuillus ou résineux, gros bois ou petits bois, les arbres sont récoltés en deux étapes : la coupe puis le débardage. La coupe consiste à faire tomber l’arbre en maitrisant sa direction de chute. Cette phase peut être réalisée par un bûcheron et sa tronçonneuse (abattage manuel) ou par une machine (abattage mécanisé). Le choix entre ces deux techniques est lié à la taille de l’arbre : les machines ne peuvent opérer qu’en dessous d’un diamètre précis.

La coupe des résineux en Limousin est presque entièrement mécanisé puisque ces bois sont récoltés le plus souvent à des âges et donc des dimensions raisonnables. Seuls les gros bois résineux comme les arbres en bordure de parcelle nécessitent l’intervention d’un bûcheron.

Les feuillus sont quant à eux plus difficiles à « mécaniser » : leurs dimensions plus importantes et la taille des branches compliquent la tâche des machines.

Une fois coupée et ébranchée, la grume est débitée selon un cahier des charges précis. Elle est ensuite cubée, c’est-à-dire que l’on mesure son volume en m3. Les grumes abattues doivent être amenées à la place de dépôt. Pour cela, le débardeur intervient avec deux types d’engins, en fonction de la taille de la grume : Pour les grandes longueur (grume entière) et gros diamètres, le plus souvent donc des bois feuillus, on utilise un engin spécifique appelé débusqueur ou “Skidder”, tracteur équipé d’une pince ou d’un câble qui sort les grumes une par une.

(Sources : France Bois Régions / France Bois Forêts / Plan Rapproché)

(Sources : France Bois Régions / France Bois Forêts / Plan Rapproché)

Pour les plus petites longueurs (billons) ou petits diamètres, majoritairement les résineux, on utilise un porteur, tracteur équipé d’une grue et suivi d’une remorque également appelée panier. Les porteurs peuvent également être utilisés pour des bois de grande longueur et sont donc finalement très polyvalents.

Qu’ils soient bûcherons ou conducteurs de machine, les intervenants de la récolte sont des professionnels formés qui maîtrisent les techniques d’abattage et les règles de sécurité très strictes liées à ces métiers.

Cette étape de la mobilisation des bois est stratégique puisque l’ensemble des volumes mobilisés en Limousin l’est grâce à un petit nombre d’entreprises et de machines. Ces intervenants doivent donc réussir à concilier les contraintes liées à leur chantier (pente, sol, météo, …) et les attentes de leurs clients et des entreprises de transformation du bois.

Les Entrepreneurs de Travaux Forestiers

Les Entrepreneurs de Travaux Forestiers (ETF) sont des prestataires de services qui réalisent des travaux de sylviculture et/ou liés à la récolte des bois pour des clients de type : propriétaires forestiers, professionnels de la mobilisation des bois, négociants, communes forestières, coopératives, scieries, Office National des Forêts (ONF).

Les travaux forestiers sont ainsi répartis :

  • La sylviculture manuelle et mécanisée (préparation du sol, dépressage, taille pour améliorer la qualité individuelle des arbres, élimination de la concurrence herbacée et/ou arbustive, arrachage, andainage, croc souches…)
  • Le reboisement
  • La récolte manuelle (tronçonneuse) et mécanisée (abatteuse)
  • Le débardage soit à l’aide d’un porteur (tracteur équipé d’une grue et d’une remorque), d’un skidder (tracteur équipé d’un treuil ou d’un grappin), par câble aérien (utilisé en zone de montagne ou à fort intérêt écologique), ou au moyen du cheval (utilisé en zone à fort intérêt écologique)
  • L’élagage
  • Le broyage de plaquettes forestières (bois énergie).

Tous ces travaux sont exercés dans le strict respect des règles de gestion durable des forêts et de sécurité des intervenants.

Les ETF en Limousin : (Chiffres 2015 tableau de bord de l’emploi CCMSA-FNEDT)

Entreprises de travaux en mobilisation forestière

Entreprises de travaux en reboisement et travaux sylvicoles

Entreprises de Travaux Forestiers employant de la main d’œuvre

salariés travaillent dans les Entreprises de Travaux Forestiers en Limousin

Les exploitants forestiers

Premiers mobilisateurs et récoltants de la forêt limousine, les exploitants forestiers sont des commerçants qui font du négoce de bois. Acteurs incontournables de la filière,
ils représentent 709 emplois salariés en Limousin (Source : Agreste 2017) et mobilisent 1.5 millions de m3 de bois (source: www.sefsil.fr) soit 60 à 70% de la récolte du territoire.

entreprises d'exploitation forestière

dont 17 mobilisant 80% de la récolte
des entreprises limousines.

– Conclusion –

L’étape de la récolte fait partie intégrante de la vie de la forêt et contribue à son renouvellement.

Elle est strictement encadrée et mise en œuvre par des professionnels formés, spécialisés et sensibilisés aux règles de sécurité et de gestion durable des forêts.

Une forêt non gérée et non valorisée, c’est donc :

  • Une forêt vieillissante, vulnérable qui ne remplit plus ses différentes fonctions
  • Moins de Co2 stocké
  • Une forêt potentiellement dangereuse pour les usagés
  • Moins d’activité économique
  • Moins d’emploi dans les campagnes
  • Potentiellement, la fermeture de commerces ou d’écoles dans les zones rurales