La ressource

– Un peu d’histoire –

La forêt limousine est récente. A la fin du 19e siècle, elle occupait une faible surface (150 000 ha environ). En effet, la population déboisait pour cultiver la terre. Seuls quelques taillis subsistaient, surtout dans les vallées encaissées, afin de satisfaire les besoins en chauffage, matériaux et pour les forges et fours à porcelaine. Le châtaignier avait alors une grande importance dans la vie locale, formant avec les raves et le blé noir l’essentiel de la nourriture du paysan.
C’est à la suite des deux guerres mondiales que la forêt s’est développée pour atteindre 580 000 ha : la révolution agricole et l’exode rural expliquent cette progression spectaculaire. La population continuant à décroître sur les plateaux et les boisements s’effectuant surtout dans la montagne, les notables locaux ont alors fait la promotion du reboisement des parcelles abandonnées, principalement sous forme de futaies résineuses.
A la fin des années 1970, la forêt a donc considérablement augmentée sa surface ; elle est devenue une composante majeure pour le territoire Limousin. Sa surface a quasiment quadruplé en un siècle puisque le taux de boisement du Limousin est passé de 9% à 35% du territoire (572 000 ha).

– La forêt aujourd’hui –

les chiffres clés !

SURFACE

ha de forêt en Limousin

soit :

terrains de football

fois la ville de Paris

%

de taux de boisement

soit :

1/3

de la surface du Limousin

Propriétaires

%

de forêt limousine privée

soit :

propriétaires

1 personne sur 5

propriétaire de forêt en Limousin

(Sources : CRPF Limousin / Fransylva en Limousin)

– Conclusion –

La forêt limousine a connu une importante croissance durant la seconde moitié du XXème siècle
et ce grâce à l’intervention de l’homme qui l’a plantée, entretenue et gérée de façon durable.

Sans l’intervention de l’homme, la surface de la forêt limousine serait aujourd’hui divisée par quatre.