Les usages

L’utilisation du bois dépend des caractéristiques des arbres récoltés en forêt : leur essence, leur taille et leur qualité.

Il existe trois types d’usage du bois :

le bois d’œuvre

Crédit photo : SCOP OEKOUMENE

le bois d’industrie 

le bois de chauffage

Les bois de meilleure qualité sont valorisés pour l’ameublement, la tonnellerie, tandis que la majorité des bois récoltés alimentent les scieries pour produire du bois d’œuvre (utilisé ensuite pour la menuiserie, charpente, l’ameublement). Les plus petits arbres sont utilisés par le secteur de la trituration pour la fabrication de bois d’industrie (pâte à papier, panneaux) ou encore pour servir de bois de chauffage (bûches, plaquettes, granulés), ou de piquets et clôtures.
La 1e transformation du bois désigne toutes les étapes de transformation du bois brut issu de la récolte : scieries, fabrication de merrains, déroulage, fabrication de panneaux, de pâte à papier, de combustibles (bois bûche, plaquette forestière).

La 2e transformation du bois désigne quant à elle la valorisation des produits issus de la 1e transformation du bois pour aboutir au produit fini : emballages en bois (palettes, caisses, tonneaux…), papier (dont la production mobilise à elle seule 1/4 des volumes de bois exploités en Limousin), parquet, ameublement (industriel ou artisanal), agencement, menuiseries, charpentes, maisons et bâtiments en bois, produits divers en bois (ébénisterie…).  

Sans oublier toutes les activités qui gravitent autour des usages du bois :
les négoces, les designers, les architectes, la chimie verte, le bois œnologique, la décoration…

– Conclusion –

Toutes ces étapes permettent de valoriser le bois issu des récoltes dans sa totalité. La filière Forêt Bois Papier est une source d’activité importante pour nos territoires : deuxième employeur du Limousin, elle comprend plus de 2000 entreprises et 9400 emplois.